Accessibilité universelle : comment rendre nos espaces inclusifs pour tous?

L’ensemble de l’équipe du Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges a été sensibilisée à l’importance de concevoir des espaces accessibles, équitables et sûrs dans le futur centre hospitalier.

En ayant cette compréhension commune de ce qu’est l’accessibilité universelle, tout en gardant en tête l’approche adaptée à la personne âgé (AAPA), il est possible de travailler de concert pour réduire les écarts en matière d’accès aux soins et aux services, dès la conception du bâtiment. Un outil de référence est d’ailleurs en cours de production par la DPHVS : il s’agit d’une grille d’évaluation de critères à respecter pour que l’environnement réponde aux principes de l’accessibilité universelle ainsi que de l’AAPA.

Gilles Corbeil

Humaniser les concepts techniques

Cet atelier des plus instructifs, offert par l’équipe de soutien à la communauté et la Direction des programmes Déficiences du CISSS de la Montérégie-Ouest, en collaboration avec l’Institut Nazareth et Louis-Braille du CISSS de la Montérégie-Centre, a, entre autres, mis en lumière les limites et les difficultés vécues par les personnes ayant des limitations fonctionnelles, qu’ils s’agissent d’usagers, des membres du personnel ou de visiteurs.

Qu’est-ce qu’une limitation fonctionnelle?

On pense souvent à la personne en fauteuil roulant, mais on doit penser aux personnes ayant, par exemple, une paralysie partielle, un manque de coordination ou d’équilibre, un trouble du langage, un déficience auditive visuelle ou intellectuelle, etc.

Quelles sont les solutions proposées pour rendre nos espaces inclusifs pour tous?

Elles sont nombreuses, et ce qui est facilitant pour les uns, est essentiel pour ceux ayant une limitation :

  • Choisir des équipements accessibles et les positionner adéquatement (sèche-main, main courante, miroir grossissants, etc.);
  • Réduire l’éblouissement et favoriser les surfaces mates et contrastantes;
  • Aménager des zones désignées pour faciliter le repérage (zones ou sièges identifiés d’une couleur);
  • Prévoir le chemin le plus court dans les aménagements extérieurs;
  • Prévoir une signalisation claire;
  • etc.

Comme nous avons tous des réalités particulières, le but est de travailler ensemble pour trouver des solutions afin de rendre nos espaces fonctionnels le plus accessible et inclusif possible.

Et la suite…

D’autres ateliers sont à venir, ainsi qu’une marche exploratoire au Centre universitaire de santé McGill, pour approfondir notre compréhension des obstacles vécus par les personnes atteintes de limitations fonctionnelles.

Merci à Andrée Morissette (CISSS de la Montérégie-Ouest), Gilles Corbeil (Institut Nazareth et Louis Braille du CISSS de la Montérégie-Centre), Élyse Lapointe et Marie-Eve Cuillèrier (CISSSMO).

Atelier sur l’accessibilité universelle | Comment rendre nos espaces inclusifs pour tous, peu importe les différentes limitations fonctionnelles des usagers, du personnel et des visiteurs. Instructif!
30 janvier 2020